Les 3 supplices chinois

Pin It

Un marcheur non-averti se promène dans une montagne, il marche longtemps, et tant le paysage est beau ne fait pas attention au temps qui passe…

Soudain surpris par la nuit, il se voit perdu dans la montagne, incapable de retrouver les tracés des ouvreurs de sentiers dans le noir. Heureusement, il aperçoit en haut d’ une colline, une maison éclairée. Il se précipite a la porte pour demander refuge.

Un petit ouvre la porte:

– BonZoir.

– Bonsoir monsieur, voila, je suis perdu dans la montagne, j’ai été surpris par la nuit, je suis incapable de retrouver mon chemin, pouvez vous m’héberger cette nuit car je n’ai pas de quoi camper.

– Bien ZûL, Avez-vous aLzent?

– Oui, il est entendu que je paierais

– Je vous pLéviens, on accepte pas les cheque iZi, et Zi vous touchez a ma fille, vous ZubiLez, les 3 Zupplices Chinois.

– C’est d’accord.

Le Chinois laisse alors rentrer le voyageur dans sa demeure qui compte plusieurs étages:

– Vous doLmiLez dans la chambLe du 4ème.

C’est alors que la fille de l’homme descend l’escalier et se retrouve nez a nez avec le marcheur. Celui-ci tombe sous le charme de la charmante fille qui s’avere etre plus que jolie.

La soirée passe et pendant le repas, celle ci lui jete des regards, lui caresse la cuisse et finalement lui laisse un petit mot comme quoi il pourrait la rejoindre dans la nuit dans sa chambre au second en faisant attention de ne pas réveiller son père au troisième.

Une fois dans sa chambre, celui-ci, même ayant une gratitude infinie pour son hébergeur n’arrive pas a se controler, descend discretement dans la chambre de la demoiselle, et lui fait l’amour. Puis il remonte dans sa chambre en pensant:  » j’lai bien niqué le vieux « .

Le lendemain matin il se réveille, tente de se lever mais n’y arrive pas. Il se rend compte qu’il a un parpaing sur le ventre, un petit post-it est collé dessus:  » Pour avoir transgressé mes règles tu vas subir les 3 supplices chinois – Premier supplice chinois: l’immobilisation ta folie te coutera « . Il reprend alors son souffle, et de toute ses forces soulève le parpaing et le fait basculer. Ayant vu une petite serre en bas de sa fenêtre et voulant se venger de la fourberie du chinois, il porte alors le parpaing, ouvre la fenètre et le jete.

Il remarque alors un petit post-it sur le bord de cette fenêtre:  » Deuxième supplice chinois: Ta droite est attachée au parpaing  » Supris par cette révélation il vérifie les dires et ramrque par quel stratagème le chinis avait lié son testicule avec une ficelle et dans l’empressement et l’impossibilité de détacher le noeud, décide de se jeter par la fenètre et prendre le risque de s’entailler et de se casser une jambe plutot que de perdre son précieux testicule.

Puis en chutant, il remarque une phrase écrite avec des galets sur un petit jardin non loin de son point de chute:  » Troisième supplice chinois: Ta couille gauche est attachée au pied du lit »

Pin It

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)